Recherche sur le site
 
La Grande Guerre


Fanion bleu jonquille

Fanion bleu jonquille
Carnet de campagne d’un chasseur de Driant



Date de la parution  : 21 février 2014
ISBN : 978-2-35617-016-3
Illustration(s)  : 57
Format du livre  : 14 x 20 cm
Reliure  : Volume broché cousu
Nombre de pages  : 328


 Le 22 février 1916, à 16 heures, le commandant des 56e et 59e bataillons de chasseurs s’arrête pour porter secours à l’un de ses hommes blessés. Alors qu’il se relève, une balle de mitrailleuse le frappe à la tempe. Le lieutenant-colonel Driant vient de tomber devant Verdun. Ce sacrifice suprême transforme en immortalité la gloire dont jouissait déjà Émile, Augustin, Cyprien Driant comme député de Nancy et plus encore, sous le pseudonyme de capitaine Danrit, comme auteur d’une vingtaine de romans d’anticipation dans lesquels il annonce l’avènement de la guerre industrielle qui bientôt va le tuer…

Lieutenant au Bois des Caures, Paul Simon nous fait vivre à ses côtés ce fait d’armes décisif dont il fut l’un des acteurs majeurs – c’est en effet lui qui couvrit la retraite à la tête d’une poignée de survivants héroïques, sauvant ainsi son unité d’un anéantissement total.

Mais son « carnet de campagne rédigé tantôt à l’instant où le fait rapporté s’est produit, tantôt quelques jours après » va bien au-delà de ce combat légendaire: il couvre en effet toute la durée du conflit, de la mobilisation à la Victoire, en passant par Verdun, les Vosges et la Somme.

Outre le récit des combats auxquels il a participé, Paul Simon nous offre aussi l’un des tableaux les plus émouvants jamais brossés de la vie quotidienne des Poilus, sans pour autant verser dans la sensiblerie ou le « patriotiquement correct ». Au contraire, « ces pages parfois un peu amères qui contiennent certains jugements un peu durs, certaines appréciations un peu acerbes, reflètent l’état d’âme d’un officier combattant, dont l’esprit critique, aiguisé par les circonstances, s’épanche parfois un peu violemment ».

En refermant ce livre au style étonnamment moderne pour l’époque, on comprend mieux ce qui fit son succès auprès de générations d’initiés, et l’on se réjouit qu’il soit à nouveau disponible en cette période de célébrations du centenaire de la Grande Guerre.

Réalisé avec Sitedit